David Laniado, CIO, Groupe Fed

Sample

Interview de David Laniado, CIO, Groupe Fed

 

Qu’est-ce qui vous a attiré dans l’IT ? Qu’est-ce qui vous passionne ?

J’ai été attiré au départ par l’informatique, les mises en réseaux complexes de la fin des années 90 et le développement d’applications. Il fallait constamment rivaliser d’imagination pour contourner les limitations techniques de l’époque.

Je me suis vite également rendu compte du décalage improbable qu’il y avait (qu’il y a toujours) entre le besoin d’un client et le livrable fourni. De fait je me passionne pour l’analyse des besoins des métiers afin d’y apporter les outils qui leurs correspondent vraiment.

 

Quel est le plus gros challenge que vous rencontrez dans votre métier ?

En tant que DSI nous sommes souvent seuls face à des choix structurants, stratégiques, pour s’aligner sur la vision et le schéma directeur de l’entreprise, en particulier lorsque l’on est en situation de forte croissance.

De nos jours, les méthodologies projet semblent plus simples et efficaces, la technologie devient accessible au commun des mortels, les fournisseurs by-passent les DSI pour vendre directement au client (Marketing, RH, DAF, …). Et ils ont raison de le faire, ils s’ouvrent de nouvelles portes ! C’est là que le DSI doit savoir se positionner en réel « Business Partner » pour que les métiers l’incluent dès le départ de leur projet. Car il faut accompagner et conseiller sans être vu comme un frein pour arriver à trouver les bons produits et surtout les bons partenaires pour mener ces projets ; avec des budgets toujours aussi challengeant et en ayant toujours en tête la sécurité mais surtout la Data, cœur sacré des entreprises !

Nous vivons dans un monde qui avance très vite et où la démultiplication des technologies, produits et prestataire peuvent complexifier nos choix.

 

Quelles sont les grandes étapes de la transformation du Groupe Fed ? Quelle y est la place du cloud aujourd’hui ?

Comme beaucoup d’entreprise, le Groupe Fed se transforme et pas qu’au niveau IT.

A la DSI nous avons entamé notre plan de transformation il y a 3 ans. Une transformation en profondeur, sur les outils métiers, transverses, sur le poste de travail complètement revisité mais surtout sur la relation client et candidat où nous digitalisons l’ensemble de la chaîne avec pour objectif de limiter au maximum les tâches contre-productives des consultants pour qu’ils se concentrent sur leur métier : recruter les meilleurs profils pour nos clients.

Nous travaillons également sur la mise en place d’une couche d’IA pour simplifier les candidatures et accélérer les recherches tout en laissant encore plus de place à l’intelligence humaine de nos consultants et leur permettre de trouver encore plus vite les bons candidats.

 

Quels sont vos prochains objectifs ?

Continuer la digitalisation de la relation client/candidat en poussant les outils encore plus loin. Il faut que ce soit le plus simple possible pour nos consultants mais aussi pour les candidats !

Continuer à améliorer les outils pour offrir plus de performance, plus d’automatisation et le Cloud nous aide beaucoup pour cela !

 

À Cloud Expo Europe Paris, vous prendrez part à la table ronde ‘Cloud : comment choisir ses prestataires et garder la maîtrise des coûts ?’. Quel(s) conseil(s) majeur(s) donneriez-vous à vos pairs pour une bonne gestion des coûts du cloud public ?

Premier conseil : ne pas aller dans le Cloud que pour faire des économies ! Si tel est le cas alors on risque quelques (mauvaises) surprises !

Ensuite, il faut bien maîtriser ses besoins internes. Même dans une démarche « Cloud First », tout n’est pas à mettre dans le Cloud. Il faut se réinventer, étudier, comparer et accepter de modifier ses modèles économiques (on passe d’une gestion de Capex à Opex). Trouver le service, le produit, qui correspond le mieux à ses besoins. Il faut aussi, dans la mesure du possible, automatiser, rester dans les standards, assurer une réversibilité, et bien évaluer les fiabilités de ses partenaires.

Enfin, ne pas oublier que les outils disponibles pour faires des simulations de calculs ne sont pas infaillibles surtout que l’on ne pense pas toujours à tous les services dont on a besoin dans le Cloud, il faut donc prévoir deux choses primordiales : se former et 20% de plus sur l’estimation !

Après quelques mois ou années d’expérience sur le Cloud, on peut commencer à mieux optimiser et à faire des économies !

Sponsors

Matinée AWS

Sponsor VIP

Sponsor Platinium

Sponsor Platinium

Sponsor théâtre

Sponsor théâtre

Sponsor théâtre

Sponsor théâtre

Sponsor théâtre

Sponsors Gold

Sponsors Gold

Sponsors Gold

Sponsors Gold

Sponsors Gold

Sponsors Gold

Sponsors Gold

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Village Docker

Village Docker

Village Docker

Village Docker

Village Docker

Village Docker

Sponsor DevOps Live

Village Innovation

PARTENAIRES

Partenaire Média

Partenaire média

Partenaire Média

Partenaire Officiel

Partenaire Officiel

Partenaire Média

Partenaire Média

Partenaire média

Partenaire média

Partenaire Stratégies Transformation Digitale

Partenaire média

Partenaire Stratégies Ressources & Digital

Partenaire TV

Partenaire média

Partenaire média

Partenaire média

Partenaire média

Partenaire média

Partenaire média