Fabrice Le Goëffic, Groupe Chief Architect, Euler Hermes

Sample

Interview de Fabrice Le Goëffic, Groupe Chief Architect, Euler Hermes

 

Qu’est-ce qui vous a attiré dans l’IT ? Qu’est-ce qui vous passionne ?

J’ai découvert l’IT pendant mon adolescence,  d’abord en bricolant mon premier PC pour faire tourner des jeux, puis en découvrant qu’il était possible en programmant d’en créer soi-même – ce que j’ai fait avec plus ou moins de succès. Ceci m’a convaincu de poursuivre mes études autour de l’informatique et de travailler dans l’IT.

Ce qui me passionne dans l’informatique aujourd’hui est ce mélange de créativité (écrire un programme, définir une architecture est de mon point de vue une sorte d’art), de logique (en attendant l’informatique quantique, l’IT reste au final basé sur une logique booléenne) et d’évolution constante de l’environnement technique qui force à se remettre en question en permanence.

 

Quel est votre rôle en tant que Group Chief Architect ?

Mon rôle en tant que Chief Architect est de définir ce que doit être le système d’information de demain et les principes d’architecture correspondants.

Moi et mon équipe aidons au jour le jour les différents équipes IT d’Euler Hermes à atteindre cette cible tout en nous assurant qu’elles sont alignées avec les directions que nous avons fixées. Nous avons de ce fait un rôle de veille et de conseil technologique très important.

 

Quel est le plus gros challenge que vous rencontrez dans votre métier ?

Le plus gros challenge est de ne pas céder à la facilité. Nous avons défini des principes d’architecture forts dans lesquels nous croyons fortement mais qui peuvent parfois s’avérer exigeants. Il est toujours tentant de demander des exceptions avec une solution tactique nécessitant un effort moindre à très court terme, mais je suis persuadé que ce type de compromis s’avère néfaste à long terme.

 

Où en êtes-vous aujourd’hui de votre transformation numérique ? Quelle y est la place du cloud ?

Notre transformation numérique a commencé fin 2017. C’est un plan stratégique très ambitieux sur plusieurs années pendant lesquelles nous rebâtissons environ 70% de notre système d’information. Nous récoltons aujourd’hui les premiers résultats avec environ 50% de nos applications critiques qui ont été rebâties sur des architectures modernes (API, Micro-service, …) dans le cloud.

Dans le cadre de cette transformation, nous avons adopté une stratégie cloud public first. Le cloud a pour nous un rôle stratégique, s’avérant un accélérateur formidable pour implémenter de nouvelles architectures, et offrant une flexibilité que nous n’aurions jamais pu atteindre sur nos infrastructures on-premise.  

 

Quelles sont les prochaines étapes ? Vos prochains objectifs ?

Notre transformation est prévue pour durer jusqu’en 2022-2023 et il nous reste encore beaucoup de travail à accomplir. Mais désormais les fondations sont en place, ce qui nous permet d’avancer plus rapidement.

Mon objectif est également de s’assurer que notre stratégie reste alignée avec l’état de l’art, afin d’éviter de se retrouver en 2023 avec un système d’information obsolète. L’IT est un monde en perpétuelle évolution, et il est du coup très important de se remettre régulièrement en question. Par exemple, nous commençons aujourd’hui à introduire graphQL en complément de nos API, ce que nous n’avions absolument pas envisagé quand nous avons lancé la transformation fin 2017. Et je suis convaincu que d’ici 2023 nous aurons introduit de nombreuses technologies qui sont en train ou vont émerger dans les années à venir.

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à vos pairs qui souhaiteraient se lancer dans une telle transformation ?

Le principal conseil que je donnerais est tout simplement de se lancer. Toutes les études que l’on peut faire ne remplacent pas l’expérience du terrain et dans ce genre de transformation on apprend beaucoup en marchant. La technologie - notamment le cloud - permet aujourd’hui d’expérimenter et de tester rapidement avec un coût d’entrée très faible, il faut en profiter !
Et ne surtout pas sous-estimer les challenges humains. Adresser la résistance au changement s’avère parfois beaucoup plus compliqué que résoudre les challenges techniques pour lesquels il est toujours possible de trouver une réponse.

 

Découvrez sa conférence

 

Sponsors

Matinée AWS

Sponsor VIP

Sponsor Platinium

Sponsor Platinium

Sponsor théâtre

Sponsor théâtre

Sponsor théâtre

Sponsor théâtre

Sponsor théâtre

Sponsors Gold

Sponsors Gold

Sponsors Gold

Sponsors Gold

Sponsors Gold

Sponsors Gold

Sponsors Gold

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Sponsors Silver

Village Docker

Village Docker

Village Docker

Village Docker

Village Docker

Village Docker

Sponsor DevOps Live

Village Innovation

PARTENAIRES

Partenaire Média

Partenaire média

Partenaire Média

Partenaire Officiel

Partenaire Officiel

Partenaire Média

Partenaire Média

Partenaire média

Partenaire média

Partenaire Stratégies Transformation Digitale

Partenaire média

Partenaire Stratégies Ressources & Digital

Partenaire TV

Partenaire média

Partenaire média

Partenaire média

Partenaire média

Partenaire média

Partenaire média